En Normandie, Lhyfe construit une usine d’hydrogène vert à plus de 200 millions d’euros pour décarboner le site de Yara

Lhyfe et Yara s’associent pour un projet baptisé Green Horizon

La société française Lhyfe annonce la construction d’une usine d’hydrogène vert d’une valeur de plus de 200 millions d’euros près du site de production d’ammoniac de Yara à Gonfreville-L’Orcher, en Normandie. La collaboration entre les deux entreprises se concrétise dans un projet intitulé Green Horizon, qui vise à réduire les émissions de carbone sur le site français du géant norvégien des engrais.

Un électrolyseur de 100 MW pour produire de l’hydrogène vert

Dans le cadre de ce projet, Lhyfe va construire un électrolyseur de 100 MW capable de produire de l’hydrogène vert. Cet hydrogène sera obtenu par électrolyse de l’eau à partir d’énergie renouvelable, sans émission de CO2. L’usine est conçue pour soutenir le processus de production d’ammoniac de Yara, dont une partie de l’hydrogène produit alimentera directement la production d’ammoniac.

Un projet innovant pour relever les défis environnementaux

Le projet Green Horizon s’inscrit dans le contexte de la transition énergétique et des efforts internationaux pour lutter contre le réchauffement climatique. Le site Yara, qui représente le deuxième plus grand consommateur d’hydrogène en France, travaille également à une solution énergétique durable pour ses activités.

Réduction significative des émissions de CO2

Une fois opérationnel, cet électrolyseur devrait permettre une réduction significative des émissions de CO2. Selon les estimations, il pourrait réduire les émissions de carbone du site de Yara de près de 70 %, soit un retrait potentiel de 400 000 tonnes de CO2 par an.

Soutien des autorités locales et de l’Union européenne

Le projet bénéficie également du soutien des autorités locales et de l’Union européenne. La région Normandie et l’Agence française de développement (AFD) ont investi respectivement 7 millions d’euros et 20 millions d’euros dans Lhyfe. En outre, Yara a demandé l’aide de l’Union européenne pour financer ce programme innovant.

Création d’emplois et renforcement du positionnement industriel français

La collaboration entre Lhyfe et Yara améliorera non seulement l’empreinte environnementale de la production d’ammoniac mais créera également de nombreux emplois et renforcera le positionnement industriel français sur le marché de l’hydrogène vert.

Une opportunité pour la filière de l’hydrogène en France

Cette importante usine d’hydrogène vert sera une opportunité non seulement pour le secteur de la production d’engrais, mais aussi pour la filière de l’hydrogène en France. En effet, le développement rapide de cette technologie démontre son potentiel à soutenir diverses applications industrielles dans le pays et à l’échelle internationale.

L’hydrogène vert, un levier de croissance pour l’industrie française

Le projet Green Horizon conforte la position de la France comme acteur clé de l’industrie de l’hydrogène vert. Il contribuera ainsi au développement des compétences françaises dans ce domaine stratégique et s’ajoute aux autres initiatives, telles que les plans nationaux pour développer les réseaux de distribution et les infrastructures nécessaires pour promouvoir l’utilisation de l’hydrogène vert.

Le partenariat entre Lhyfe et Yara illustre bien la capacité des entreprises françaises à innover et à s’adapter aux défis environnementaux mondiaux. Le projet Green Horizon marque un pas important vers la transition énergétique et démontre l’importance de l’hydrogène vert pour lutter contre le changement climatique et atteindre les objectifs de développement durable.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Sophie Aknin

Sophie Aknin